Hôpital de Montauban : soutien des hospitaliers au délégué CGT

Publié le par Le blog de la Gauche Anticapitaliste du Tarn & Garonne

Hôpital de Montauban : soutien des hospitaliers au délégué CGT

Hier matin (vendredi), en réponse à la plainte de leur direction contre leurs délégués syndicaux, près de 300 agents hospitaliers sont venus apporter leur soutien à Yannick Petitou délégué CGT, qui siégeait au Conseil de surveillance, présidée par Brigitte Barèges.

Juste avant le début du Conseil, les personnels hospitaliers, tous services confondus, se sont symboliquement masqués le visage, pour traduire leur malaise et leur sentiment d’être muselés par la direction. Pour montrer leur détermination, ils sont ensuite entrés dans la salle de réunion dans un silence pesant, pour écouter la pétition, approuvée par tous et qui sera remise avec leurs signatures, lors du CTE qui se tiendra jeudi à 9 heures, à la salle des commissions.

Dans un climat tendu

Avant l’ouverture du Conseil, Yannick Petitou a souligné le climat tendu à cause de la plainte déposée par la direction et demandé au directeur de retirer sa plainte, en gage de bonne volonté. Une demande refusée par Joaquim Bixquert, qui a été hué par les agents hospitaliers : «Si vous portez plainte contre nos représentants, vous pouvez porter plainte contre toutes les personnes qui sont ici et tous ne sont pas syndiqués. Ce ne sont pas les menaces contre nos représentants syndicaux qui vont nous empêcher de parler et d’agir» ont-ils martelé avec force.

(...)

Un des agents a résumé en quelques mots, toute la déception, la tristesse et la colère accumulées ces derniers jours : «Nous sommes là à dépenser de l’énergie à discuter alors qu’il serait beaucoup plus judicieux de travailler tous ensemble pour remettre l’hôpital sur les rails. Nous sommes tous là pour trouver des solutions. Quelle perte de temps et d’énergie ! Je suis très déçue» lançait-elle aux membres du conseil, sans obtenir la moindre réaction.

Cette déclaration pleine de bon sens était suivie d’un long silence, encore plus éloquent que les mots et donnait le signal du départ des agents masqués, qui quittaient la salle, toujours en silence. «On est déçu mais, s’il le faut, on reviendra» ont-ils promis. Le Conseil de surveillance s’est ensuite tenu normalement.

À la sortie du conseil de surveillance…

Après cette passe d’armes avec la direction, Yannick Petitou, au nom des 3 organisations syndicales a présenté la motion des personnels hospitaliers qui fait état des besoins de chaque service. «La trame a été acceptée par le conseil de surveillance moyennant quelques compléments, notamment un paragraphe concernant la nécessité de réaliser les investissements indispensables, conditionnés à une aide de la tutelle pour résoudre les difficultés financières de l’établissement» déclarait Yannick Petitou à l’issue du conseil.

(...)

La dépêche.fr - Gisèle Dos Santos - le 12 oct 2013

Hôpital de Montauban : soutien des hospitaliers au délégué CGT

Commenter cet article