Ecole : polémique autour de trois refus d'inscription à Montauban

Publié le par Gauche Anticapitaliste Tarn & Garonne

Ecole : polémique autour de trois refus d'inscription à Montauban

Selon RESF, trois enfants ne sont pas inscrits à l'école par le service municipal à cause du statut de leurs parents. L'association se dit prête à la mobilisation générale...

Les rentrées se suivent et se ressemblent pour le collectif Réseau d'Education Sans Frontière (RESF) qui monte une nouvelle fois au créneau en dénonçant la non prise en charge par les services scolaires municipaux de certains enfants, au nombre de trois selon l'association.

«Pour rappel, dans l'année scolaire 2011-2012, Madame barèges avait déjà refusé d'inscrire une vingtaine d'élèves» affirme le collectif dans un communiqué. Et de poser la question suivante: «Serait-ce parce que les enfants sont issus de familles étrangères en demande de régularisation ?»

Une situation qui irrite au plus haut point RESF pour qui «la 1ère magistrate de la commune n'ignore pas la loi française qui est très claire».

La loi pour foi

Il s'avère en effet que pour l'école maternelle, la loi du 10 juillet 1989 affirme le droit à l'accueil à la maternelle dès l'âge de 3 ans. Celle-ci ne fasant aucune distinction entre enfant français et étranger.

En ce qui concerne l'école élémentaire, la loi du 9 août 1936 (ordonnance n° 59-45 du 6 janvier 1959) et celle du 11 juillet 1975 définissent l'obligation scolaire entre 6 et 16 ans.

«Et elle mentionne très clairement que l'instruction est obligatoire pour les enfants des deux sexes français et étrangers, et que tout enfant a droit à une formation scolaire» souligne RESF.

L'association se souvient qu'en juin dernier «il avait fallu la mobilisation de plusieurs associations et citoyens pour que les

enfants soient inscrits. On aurait pu alors penser qu'il en était fini de la discrimination. Hélàs auourd'hui encore nous nous voyons dans l'obligation d'interpeller publiquement Madame Barèges pour qu'elle respecte la loi et inscrive tous les enfants à l'école.»

Les membres de RESF avertissent qu'ils sont décidés «à employer tous les moyens pour régler cette situation inacceptable et veiller à ce qu'elle ne se reproduise plus»...

Une affaire à suivre.

http://www.ladepeche.fr

Ecole : polémique autour de trois refus d'inscription à Montauban